01/02/2024 / AGENDA FÉVIER 2024

AGENDA FÉVIER 2024

Ami·e·s,

Février, l’année est encore jeune, tout y est encore possible. Pour en rendre la suite toujours désirable et le déroulé plus frémissant, voici quelques rendez-vous et nouvelles réjouissantes :

#01 Rien Virgule souffle le chaud et le froid sur les reliefs de ce qu’on appelait naguère le rock, ils en synthétisent et atomisent aussi toutes les époques, tous les degrés et les diverses intensités, et touchent droit au cœur en excitant grandement les nerfs ; au festival MOFO à Saint-Ouen le 2, et à Saint-Aignan-sur-Cher le 3.

#02 Guitariste hautement imaginatif  passé maître dans l’art du laisser-aller, les compositions métamorphiques de Mocke sont aussi solidement écrites et pensées que fougueusement dégondées par l’improvisation; à Dijon le 2, et à La Maison Composer à Saints-en-Puisaye le 3.

#03 Un cinéaste assemble de renversants moments de transe collectés à travers le monde pour les réunir en un bouquet lumineux, musical et irradiant lors de projections conçues comme autant de rituels optiques et magiques, c’est le Live Cinéma de Vincent Moon, qui présentera ce mois-ci ses documentaires tournés à Taïwan; à Taipei (TW) le 4, et au festival Travelling de Rennes le 25.

#04 Le Cri du Caire est un alambic distillant tout ensemble jazz derviche, poésie soufi, baroquisme et spoken word échevelé.  En résultent d’improbables elixirs aux effets pour le moins dilatoires, une musique d’essence spirituelle, une énergie humaine élargie à des dimensions proprement stellaires ; à Gradignan le 6, à Bienne (CH) le 8, et à Metz le 10.

#05 Cherchant un point d’équilibre toujours brûlant entre expérimentation sonore et reconnaissance des formes, inconfort et hospitalité, les chansons de Radio Hito intriguent et touchent durablement. Un nouvel album à paraître et à Brest le 7, à Crozon le 9, et à Bienne (CH) le 22.

#06 Sourdurent s’enivrent à 4 de toutes les psychédélismes populaires à la fois, musiques de bal du Centre de la France, groove moyen-oriental, bourdons divers, dance-music rurale, leurs concerts sont de grands champs d’expériences dansantes au cœur d’un présent toujours recommencé; au Carnaval Biarnés à Pau le 8.

#07 Deux des musicien·ne·s les plus fascinant·es de la scène expérimentale et contemporaine, Clara Lévy & Alexis Degrenier donnent forme à leur amitié autant qu’à leurs affinités esthétiques, politiques, méditatives avec ce traité d’apparition-disparition ‘Dispars’, conçu, rêvé, besogné dans l’écho de la toujours féconde pensée Deleuzienne (à qui le nom du duo fait explicitement référence). S’attendre donc à de l’hétérogène et à du disparate, à toute une fourmilière de propositions réjouissantes; à Bruxelles (BE) le 8, et à Montreuil le 9.

#08 Avec ArcJulien Desprez, artiste total, livre une performance tendue entre neurosciences, danse ultra-contemporaine, rumeurs d’avant-gardes guitaristiques et love song, à Dijon (Festival Souffle) le 10.

#09 Amaury Cornut conférencier-biographe conteur et troubadour de Moondog, retrace son parcours biographique et analyse les enjeux esthétiques d’une des figures majeures de la musique contemporaine longtemps confinée en ses marges au cours élastique d’une causerie  érudite et musicale, bourrée d’humour et de vie, accompagnée de François Mardirossian au piano; à Saint-Nazaire le 15, à Pontivy le 16, à Trédrez-Locquémeau le 17 et à Nantes le 20.

#10 Guitariste caoutchouteux et crooner r’n’b d’un genre assez vénusien, Eric Chenaux fait s’alanguir ensemble soul-music, jazz fondu et folk ultra dilaté sur un improbable matelas à eau. Sa musique ne ressemble qu’à elle-même, imprévisible, hirsute et sensuelle; à Paris (Café Comets) le 16.

#11 Matt Elliott est l’un meilleurs représentants actuels d’un songwriting atemporel ébouriffé d’humeurs malcommodes, irrigué d’ivresses violentes, hanté par le souci d’une beauté grave à défendre coûte que coûte, lanterne sourde dans la tempête d’anciens récits de Stevenson; à Chalon-sur-Saône le 17.

#12 Voix suave mais trouble de café bouillu-café foutu, synthés glissants, riffs de guitare comme des lézards dégringolants, Borja Flames en solo fait des trous dans ses tapisseries rétro-futuristes; au Havre le 17.

#13 La Tène est une espèce d’église romane transformée en usine atomique. On y dodeline d’un air inquiet en s’étonnant qu’un groupe puisse groover en grondant autant et que de cette outre-noirceur très habitée, on sorte à ce point illuminé ; à l’Antipode de Rennes le 24.

#14 Voici le second épisode de notre série Echos : ‘Conte artisan’ avec Loup Uberto, qui parle et pense à tâtons, comme on avance en sa compagnie dans le paysage neigeux  pour se perdre et trouver quelque chose. Être musicien, conteur, artisan, hôte ou arpenteur de territoires parlants, c’est être toujours traversé par plus grand que soi. Il sera aussi en concert à Bruxelles (BE) le 2 après une résidence au Q-O2 sur l’exploration d’un nouveau répertoire du Piémont.