24/09/2020 / Rien Virgule

Nouvelle signature : Rien Virgule

Encore une occasion de nous réjouir ! Nous sommes ravis d’accueillir en nos rangs désordonnés le mirifique devenu-trio RIEN VIRGULE, objet rock non aligné, dont les synthétiseurs médusants, batterie horizontale et teigne, voix féminine hiératique dont on peine à décider si elle est incendiaire ou glacée, froissent et dévoient de conserve poèmes étranges et structures pop, expérimentations collagistes, musique contemporaine, bruitiste et improvisée pour d’intense cérémonies tendues comme des arbalètes. Avec Manuel DuvalMarhias Pontevia et Anne Careil, activistes notoires des scènes aventureuses hexagonales.

RIEN VIRGULE, c’est avant toute chose musicale la rencontre de quatre personnes, des îlots de désirs, des tentacules qui s’enlacent. Ou « la rencontre d’un fer à souder et d’un iceberg, un pigeon endormi dans un paquet de chips, un chemin défoncé dans une ville débaptisée » (dixit J. Burgun).
Depuis 8 ans, deux disques et de nombreux concerts, ils colportent une musique généreuse, gracieuse et froide, intensément vibratoire.
Dans une approche radicale et déviante de la musique Pop, les structures classiques de couplet-refrain leur servent de terrain de jeu et d’expérimentation, où fonctions rythmiques, mélodiques et bruitistes se confondent.
En juin 2019, Jean-Marc Reilla est décédé. Son instrumentarium fait-maison et son rire volcan continuent de résonner pour ses proches, et sa mémoire perdure dans la musique d’un RIEN VIRGULE devenu trio.

Anne Careil: textes, voix, synthétiseur
Artiste plasticienne, dessinatrice, colleuse et couseuse de masques et de costumes, elle écrit et chante de courtes histoires poétiques dans RIEN VIRGULE.
Après de nombreuses années à pratiquer le dessin et le collage pour des maisons d’édition et groupes de musique, elle met actuellement en scène, avec la Compagnie Andréa Cavale, un spectacle jeune public de son invention, mis en musique par Manuel Duval.

Manuel Duval: synthétiseurs horizontaux
L’expérimentation occupe une place déterminante dans sa pratique musicale.
D’abord à la guitare puis sur divers supports (circuits électroniques détournées, feedback, MAO…), c’est désormais aux synthétiseurs qu’il prolonge ses recherches, en solo comme en groupe, notamment dans des projets comme RIEN VIRGULE ou France Sauvage.
Par ailleurs fondateur du label La République des Granges, il tient le studio de la Grange Cavale en Dordogne.

Mathias Pontevia: batterie horizontale
Il joue de la batterie dite horizontale, utilisant grosse caisse et tambours placés à plat comme caisse de résonance autant pour les impacts que pour divers feulements. Mathias Pontevia, en solo, duo ou trio, mène ses recherches musicales, électroniques ou inter-medias, très impliqué dans la musique improvisée contemporaine.
Solo Métaux lourds / Ruhland avec Ian Saboya / trio Dieu avec Jean-Sébastien Mariage et Heddy Boubaker / Bardak avec Pavel Viry.

FORMATION
Anne Careil : voix, synthétiseur
Mathias Pontevia : batterie horizontale
Manuel Duval : synthétiseurs horizontaux