News

  • 2012-Guitar-&-Voice
    21/12/2013 / Eric Chenaux

    ERIC CHENAUX REJOINT NOTRE ROSTER !

    Eric Chenaux est l’un des guitaristes et compositeurs expérimentaux les plus prolifiques et respectés du Canada.

    Vétéran du genre depuis plus de 20 ans, il expérimente avec les ballades, chansons, mélodies, improvisations, guitares, et haut­ parleurs miniatures. Il a collaboré avec Eloïse Decaezes (Alrt), The Draperies, Drumheller, Nightjars, The Guayaveras, The Allison Cameron Band, John Oswald, Michelle McAdorey, Aimée Dawn Robinson, Marla Hlady

    C’est en 1990 à Toronto qu’il débute ses expérimentations avec Phleg Camp, groupe de art-punk désormais légendaire. Par la suite et jusqu’à aujourd’hui, il n’a eu de cesse d’étendre son vocabulaire musical et de rejoindre d’innombrables ensembles de musique improvisée, contemporaine, d’avant­folk ou de « jazz accidenté ». Il a composé et interprété de la musique pour films, de la danse contemporaine, et a collaboré avec l’artiste visuelle et sonore Marla Hlady sur de nombreuses pièces, dont Smedaholmen Tourist (with Amplifiers) en 2012 lors du festival Five Thousand Generations of Birds en Norvège. Véritable catalyseur artistique local, Chenaux est également le co­directeur artistique du label Rat­-drifting, fondé en 2002 à Toronto avec le musicien expérimental Martin Arnold.

    Depuis 2006, c’est sur le prestigieux label canadien Constellation qu’Eric Chenaux publie ses travaux musicaux s’approchant le plus des formats  classiques de la chanson : Guitar & Voice (2012), Warm Weather avec le musicien Ryan Driver (2010), Sloppy Ground (2008) et Dull Lights (2006).

    Sur ces enregistrements, sa voix cristalline et son écriture érudite sont guidées par un jeu de guitare radicalement original, que le critique canadien Carl Wilson (du blog Said The Gramaphone) définit ainsi : « Ornette Coleman le qualifierait d’harmo­lodique. Chenaux le décrirait comme un incroyable arrière­-plan sonore (référence à son propre morceau Amazing Backgrounds]. Ses cordes tintent comme toutes ces idées à l’unisson. J’adore la manière dont il se joue de la mélodie, préférant rejoindre une phrase en cours plutôt que d’en commencer une autre. Le son hésite et se multiplie, si bien que j’imagine ses cordes se débattre et se transformer en toujours plus de cordes, en brindilles, en nids, en marais, en grenouilles, en pièces de monnaie, en tuyauteries, en systèmes de drainage, en catacombes, en récifs de corail… Je peux reconnaître le son de Chenaux à l’écoute de quelques notes éparses enfouies dans un ensemble sonore, car son jeu n’est plus confiné aux improvisations orthodoxes audacieuses et bruitistes influencées par Derek Bailey : il a absorbé et redéfini le champ des possibles de Bailey en un amour de la chanson. Et ses chansons sont suffisamment fortes pour soutenir ce jeu. ».

    En 2012, le label belge Okraïna publie un album de complaintes médiévales interprétées à la guitare par Eric et à la voix par Eloïse Decazes, la chanteuse d’Arlt.

    En 2013, Eric Chenaux compose un ciné-concert pour accompagner le film Le Petit Fugitif de Morris Engel (1953).

    ~ EN CONCERT ~
    11 JANVIER • LONDRES (UK) • Café Oto icone+
    12 JANVIER • PARIS • Galerie Treize icone+

    ~ page artiste
    ~ page label (Constellation Records)

    photo Live in Beirut © Tanya Traboulsi

News passées

Contact



Murailles Music reçoit le soutien de: