News

  • arlt-bar-(c)-saskia-700x470
    30/03/2016 / Arlt / Arlt & Thomas Bonvalet

    Arlt en quatuor en avril!

    Arlt en duo pour un lancer de fantômes avant le récital hypnotique de Bertrand Belin : c’est à Lannion au Carré Magique le 19. Après quoi Éloïse Decazes et Sing Sing seront rejoints par le faune Mocke et le centaure Thomas Bonvalet pour un convoi forcément mouvementé, forcément un peu sorcier qui, du 21 au 29, les verra passer par Saint-Nazaire, Bricquebec (50), Dijon (Le Consortium), Mettray (37), Rennes, Paris (Le Petit Bain), Lyon, et Toulouse.

    BIO
    Troisième album officiel du groupe, ‘Deableries’ est un recueil de chansons suaves, gondolées, radioactives, dont on ne sait pas très bien de quoi elles parlent, « si c’est de la mort qui vient ou bien du café qui brûle, si c’est de l’amour qui s’en va ou bien de quoi ». Éloïse Decazes y chante comme une sirène toxicomane (et parfois même, littéralement, comme une sirène de pompiers), une marionnette hantée, une enfant en proie aux hallucinations, une vieille femme phosphorescente, elle est aussi émouvante que drôle, et plus étrange que jamais. Sing Sing y épanche son baryton de cafetière, au delà du juste, à sa façon de loup-garou qu’on a ébouillanté pour rigoler. Cette façon siamoise, torve, sexuellement trouble de joindre leurs timbres somnambules fait de l’effet. Les mélodies vocales, poignantes, sont tissées à même les arpèges hirsutes, riffs erratiques, suites d’accords déglingués que lui tire d’une guitare antédiluvienne qui sonne parfois comme un vieux clavecin qu’on réveille. On retrouve ici leur manie joyeuse de marier les contraires (chaud-froid, solide-liquide, tellurique-aérien), dans un excitant tohu-bohu d’humeurs contradictoires idéalement renforcées par le dialogue entre le jeu de guitare poétique de Mocke (Holden, Midget!), tout en carillons stellaires, jets de salive multicolores, nuées et rayons ultra-violets, lambeaux de jazz, montées de fièvre rocanrol, apparitions d’exotica nouille et les architectures parallèles du centaure Thomas Bonvalet (percussions arythmiques lilliputiennes, banjo vrombissant, orgue à bouche, flûtiaux bousillés, foudre, tonnerre, mille sabords).

    LINEUP
    Éloïse Decazes : chant, concertina
    Sing Sing : chant, guitare
    Mocke : guitare
    Thomas Bonvalet : banjo, basses, concertina, flutes, guitares, orgue à bouche, percussions

    Arlt ‘L’enterrement’ (réalisé par Nuno Barroso & Anafaia Supico, filmé au Portugal, Noël 2015)

    ~ TOURNÉE FRANCE
    19 avril • Lannion (22) • Le Carré Magique w/ Bertrand Belin plus d'infos [DUO]
    21 avril • Saint-Nazaire • Atelier d’Isabelle Legrand w/ Borja Flames
    22 avril • Bricquebec (50) • Le Reaume w/ L’Ocelle Mare plus d'infos
    23 avril • Dijon • Le Consortium w/ Will Guthrie plus d'infos
    24 avril • Mettray (37) • La Barre
    25 avril • Rennes • Le Terminus
    26 avril • Paris • Le Petit Bain w/ Rev Galen, Catherine Hershey plus d'infos
    27 avril • Lyon • Le Périscope w/ Yann Gourdon plus d'infos
    29 avril • Toulouse • Les Pavillons Sauvages Chevalrex, Thomas Pradier

    formule quatuor sauf mention contraire

    PRESSE
    « L’univers de merveilles et d’horreurs mêlées que déroulent leurs chansons chiquenaudes est effectivement, si ce n’est le plus accueillant, l’un des plus improbables entendus depuis des années. Peut-être parce que derrière ses formes hirsutes, Arlt prend la chanson très au sérieux. » LIBÉRATION

    « De la chanson folk gueuse, à la marge mais libre, qui dort dehors, construit son feu au milieu de nulle part ou au pied de monuments dont il chatouille les orteils – on pense encore aux mystères du Velvet Underground, à un vieil album de Movietone ou à la fantaisie blême de Boris Vian. » LES INROCKS

    « Ils jouent avec leurs créations comme avec des jouets enragés, pour reprendre le titre d’un livre de Roberto Arlt. Les bras dénudés, robe rouge, Éloïse Decazes dégage une étrangeté, un charnel uniques. Cinématographique, médiévale ou encore surréaliste, la musique d’Arlt sonne rêche et sublime. » MAGIC RPM

    « Avec zéro accessoire et une amplification modeste, Eloïse Decazes et Sing Sing installent une présence immédiatement sensible. Fascinant. » TÉLÉRAMA

    VOIR LA PAGE ARTISTE

    13
    Jan
    Arlt
    NantesLe lieu unique
    +
    06
    Apr
    Arlt
    Fécamp (76)Théâtre Le Passage

News passées

Contact



Murailles Music reçoit le soutien de: